AccueilFAQMembresRechercherPortailGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Ming Yue Rohan alias Nitro

Aller en bas 
AuteurMessage
Nitro
Classe 5
Classe 5
avatar

Féminin Nombre de messages : 200
Nom : Ming Yue Rohan mais souvent abrégé à Yue.
Pouvoirs : Faire exploser ce que ses paumes touchent
Particularités Apparentes : Porte des mitaines renforcées au niveau des paumes; un tatouage chinois au bas du dos.
Points : -29
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Ming Yue Rohan alias Nitro   Dim 15 Aoû - 18:46

03

Prénom: Ming Yue (à prononcer à la chinoise) plus généralement appellée Yue
Nom: Rohan (à prononcer à l’américaine)
Surnom: Nitro
Âge: 20 ans
Sexe: Féminin
Nationalités: Américaine/Chinoise (avec même quelques origines vietnamiennes du côté de sa mère.)
Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle

"Groupe": Institut.
Nombres d'années depuis arrivée: Depuis 6 ans.

Description physique: Elle est facile de la décrire : de longs cheveux couleurs de jais soigneusement coiffés, une peau pâle et lisse, des yeux chocolats profonds, légèrement en amande, surmontés de sourcils fins. Un corps mince tout en arrondis, bien proportionné, des formes féminines, pas très grande : 1 mètre 63 environ. Un léger maquillage, des vêtements soigneusement choisis pour lui aller au mieux avec une préférence pour les couleurs sombres. Une voix douce et chantante où l’on perçoit à peine les restes de son accent chinois. Les deux caractères chinois tatoués au bas de son dos signifient « Magnolia », « force » dans le langage des fleurs qu’elle aime tant utiliser. Elle est obligée de porter des gants (dont la paume est renforcée avec du Kevlar et des fils de métaux très souple) pour éviter de faire exploser quelque chose pas inadvertance. Plusieurs boucles d’oreilles et autres accessoires terminent le tableau. Elle est ambidextre de naissance et se sert de sa main droite ou de sa main gauche suivant la situation. Elle a quelques traces de coupûres et de brûlures sur les paumes.

Description psychologique: Ming Yue n’aime ni la solitude ni la cohue. Elle apprécie la présence de deux ou trois personnes autour d’elle mais au-delà de dix elle commence à montrer des signes de nervosité. Elle n’aime pas non plus les choix difficiles et les changements brusques dans sa vie, à moins que ceux-ci soient particulièrement bénéfiques. Elle aime par contre passer du temps à s’occuper d’elle, mais elle n’en est pas pour autant narcissique. Elle a plusieurs passions : l’une consiste à collectionner des armes blanches (dagues, poignards, sabres, épées, éventails en fer,…), l’autre à s’occuper de son bonzaï et la troisième est d’écrire : écrire des histoires, des lettres, un journal, des petits commentaires sur les marge de ses cahiers… Elle est sensible aux critiques même si elle fait tout pour ne pas le montrer, un commentaire désobligeant la blesse plus qu’on ne pourrait le voir aux premiers abords.
Qualités: Discrète, attentive, sérieuse, studieuse et absolument pas rancunière.
Défauts: Timide devant des inconnus, parfois têtue, préfère ne pas être au centre de l’attention.
Peurs: La solitude, faire du mal à quelqu’un et l’orage.

Particularités: Ming Yue est polyglotte. Elle sait écrire le chinois et l’anglais, et parle couramment plusieurs langues : le mandarin, le cantonais (dialecte chinois) et le vietnamien, et bien sûr l’anglais. Elle parle les bases du hakka (dialecte chinois) et du mongol.

Talents: Traduction, calligraphie, tai-chi et qi gong.

Pouvoirs: Faire exploser ce qu’elle touche de la paume des mains.
Description de la mutation: Lorsque Yue pose la paume de ses mains (ou d’une seule main) sur quelque chose elle le fait exploser. Si elle se concentre elle peut contrôler approximativement l’intensité de l’explosion. L’explosion est dû au fait que son organisme au niveau des paumes se décharge brutalement d’une quantité (qu'elle maîtrise plus ou moins) d’énergie concentrée. Ce n’est pas l’énergie utilisée par son propre corps ce qui explique qu’elle ne ressent pas de fatigue. Il s’agit plutôt d’une sorte de réserve indépendante crée et stockée dans ses mains. La "création" d'énergie se fait un peu à la manière d'une dynamo grâce aux mouvements de ses mains.

Cas généraux : Plus l’objet est rigide plus les dégâts sont important (sur du béton elle fait un trou de 40 cm de diamètre et 10 de profondeur) mais plus l’élément est souple, plus les dégâts sont minimisé. En effet, l'onde de choc qui suis l'explosion est amortie par l'élasticité de la matière permettant ainsi de réduire les dégâts. Tout ça en dehors de sa volonté, elle touche, ça explose et c’est tout.

Cas des métaux : Pour briser des métaux, elle est obligée de se concentrer un minimum. Elle peut rarement le faire par accident, sauf suite à un brusque coup de colère.

Cas particuliers des êtres vivants : Elle ne peut en aucun cas faire exploser un être vivant. Cependant elle peut provoquer des entorses, en y mettant de la volonté, ou une légère fêlure sur les os saillants, non ou quasiment pas entourés de chair, juste recouvert de peau comme le poignet, la clavicule, etc… par répercussions de l’onde de choc de l’explosion depuis la surface de la peau (à condition que la personne ne soit pas trop en chair car dans ce cas même ces endroits seront entourés de graisse donc inaccessible). La peau étant élastique et résistante, l’explosion à sa surface ne provoque généralement qu’une brûlure voir l’arrachage de quelques couches de peau sur la surface où sa main a été appliquée, le résultat est douloureux mais sans conséquences graves.

Point faible: Elle ne peut faire exploser les métaux les plus solides (elle peut briser jusqu’à l’acier) ni les matériaux très élastiques. Il faut absolument un contact avec les paumes de ses mains. (Ses mitaines spéciales que lui a offert l’Institut lui permettent de faire écran à son pouvoir).

Limite d'énergie: Faire exploser un objet ne lui demande pas d’énergie, juste un contact ou de la concentration pour les métaux. (Pour le cas particulier d’un être vivant voir Description de la mutation). Il lui faut aussi la capacité de bouger ses mains pour pouvoir « recharger les batteries ».

Histoire: Tom Rohan rencontra Lien Zuang à Pékin. Jeune américain de 25 ans, archéologue spécialisé dans la Chine durant la dynastie des Hans, il travaillait à Xi’an (anciennement Chang’an, capitale Han). Il avait profité de son unique jour de congé depuis des semaines pour aller assister à une représentation du célèbre cirque de Pékin. De tout les numéros présentés, un le captiva plus que les autres : celui du trapèze. Ils semblaient tous voler, si haut, si sûr d’eux, si agiles. Il était captivé, surtout par cette jeune chinoise qui lui faisait retenir son souffle, qui effectuait les acrobaties les plus périlleuses et les plus majestueuses. Il sortit à la fin du spectacle bien décidé à rencontrer cette ange qu’il avait vu voler au dessus de sa tête avec tant de grâce. En se renseignant, il découvrit qu’elle s’appellait Lien Zuang, que sa grand-mère était vietnamienne, et que, du haut de ses 19 ans, elle était l’une des meilleurs trapézistes d’Asie. Il attendit et la vit enfin, et pendant plusieurs mois, il utilisa toutes ses ressources d’imagination, tout son charme et son savoir pour la séduire. Un an plus tard, ils étaient mariés.

Ming Yue naquit l’année d’après, une nuit hivernale de pleine lune, d’où son nom (Lune lumineuse). Elle est née dans une ville littorale où ses parents avaient pris des vacances en attendant l’accouchement. Tom et Lien rentrèrent à Pékin avec ce petit bout de chou dans leur bras. Tom laissa le travail sur le terrain à Xi’an pour rester avec sa petite famille nouvellement grandit sous le prétexte de « mettre ses découvertes sur papiers ».

Très intelligente, Ming Yue apprennait vite et s’appliquait autant en classe qu’en dehors en donnant le meilleur d’elle-même. Et dans cet univers si diversifié du cirque, il y a tant de chose à apprendre. Si elle apprit le mandarin à l’école, c’est au cirque qu’elle apprit les autres langues qu’elle sait aujourd’hui parler : le cantonnais par une famille de danseurs venant de Hong Kong, le dresseur de fauve lui transmis les base du hakka son dialecte natal, pour le dresseur de chevaux, ce fut le mongol et biensûr, sa mère lui transmit le vietnamien et son père ne voulu pas négliger son anglais en vu d’un éventuel voyage voir installation aux ÉUA. De cette façon, profitant du savoir des uns et des autres, Ming Yue emmagasina beaucoup de connaissance : comment s’occuper d’animaux malades, apprendre à jongler, … un shaolin lui avait même appris le tai-chi et le qi gong, pas les combats, elle n’aimait pas la violence. Elle n’aimait pas beaucoup l’école, à vrai dire pas du tout. Elle aimait apprendre mais elle n’avait pas beaucoup d’amis et le reste de ces camarades aimaient lui rappeller qu’elle n’était pas vraiment une chinoise : le nez trop droit, les yeux pas assez bridés, elle vivait dans un cirque… Il y avait toujours un truc pour se moquer d’elle. Elle s’y était fait, et puis, elle avait le cirque et tout ces gens qui l’aimaient là-bas. Elle travaillait simplement, faisant la fierté de ses parents étant dans les premiers de la classe.

Puis un jour, ce fut le drame. Un jour sombre, la pluie tombait à verse, le ciel grondait sourdement et les éclairs zébraient le ciel en flash lumineux, un orage violent. Le cirque était plein, la caisse affichait complet et comme d’habitudes Ming Yue regardait le spectacle d’en haut. En haut, c’était une sorte de petite plateforme entourée d’une rambarde où un homme s’occupait de tout l’éclairage du spectacle grâce à « cette petite table pleine de boutons » qui amusait tant la fillette de 10 ans. Elle regarda donc les clowns, les dresseurs, les danseurs, puis vint le tour des trapézistes. Elle regardait sa mère voltiger dans les airs tel un ange dans le ciel. C’était le numéro le plus impressionnant, haut, sans sécurité, tout le monde retenait son souffle. Le triple salto était parfaitement réussit mais au moment de se rattraper… le trapèze avait du retard. Un retard d’un dixième de seconde qui entraîna la chute… la chute qui entraîna la mort. Une chute, un choc, le sable de la piste qui s’élève pour redescendre doucement, d’abord le silence puis la panique, des cris, des larmes, le chaos. Au loin, la sirène d’une ambulance et sur la piste cette femme allongée, pâle comme la mort, que l’on n’osait pas bouger et à peine approcher… Et en haut, en haut il y avait une petite fille, accrochée comme à une bouée à la rambarde, le corps tremblant tout entier, les yeux rivés sur le centre du cercle de lumière là où était étendu sa mère, les joues ruisselantes de larmes, les oreilles sifflantes. Sa bouche restait hermétiquement close, elle ne produisait pas un seul son dans sa tristesse, sa panique et son horreur. Elle ne bougea pas quand les ambulanciers emmenèrent sa mère, elle ne bougea pas plus quand elle entendit enfin une voix l’appeller. Elle se sentit à peine soulevée du sol, elle ne se rendit même pas compte qu’on lui desserrait de force les mains des barreaux, elle ne réagissait plus, les yeux dans le vague aux larmes intarissables. Son père était partit avec sa femme. Elle se sentait seule, abandonnée et perdue malgré tout ces mouvements autour d’elle. Ils disaient tous des choses qui l’effrayaient à croire que les enfants ne comprennent pas. Même si Yue ne comprenait pas bien le mot « coma » elle s’avait que sa mère allait mal, très mal.
Lien Zuang s’éteignit quelques heures plus tard, à l’hôpital, suite à ses nombreuses hémorragies internes et à la perforation de ses poumons. Les médecins n’avaient rien pu faire pour elle. Tom rentra au cirque exténué, les yeux rougis. Là seulement, la fillette ouvrit la bouche et ce fut pour appeller. Dans les bras de son père elle criait, appellait alors que les autres s’éclipsait respectueusement.
« Maman ! Maman ! Maman ! ... » encore et encore jusqu’à ce que la fatigue aie raison d’elle.

N’ayant plus goût à rester en Chine, Tom plaqua son travail et repartit avec sa fille aux Etats-Unis. D’abord en Oregon, au New Jersey ensuite, puis finalement à New York. Là son père trouva un travail de journaliste. Etouffée par un amour paternel surprotecteur dans les débuts, Yue vit peu à peu son père devenir plus distant avec le temps. Il lui arrivait de « l’oublier », c’est-à-dire partir en voyage pendant plusieurs jours en ne l’avertissant que part le biais d’un post-it aimanté sur le mur. Une nounou passait 2 heures le matin, le midi et le soir. Le reste de la journée elle le passait à jouer mais surtout à étudier, seul passe-temps inépuisable. Elle se sentait seule et s’ennuyait. L’école était l’unique endroit où elle se sentait bien.

Une autre personne entra dans sa vie, à son grand déplaisir. Son père rentra d’un de ses voyages avec une femme. Une belle femme à l’accent espagnol, au teint halé et aux longues boucles noires : Barbara. Bien sûr Yue aurait dû comprendre que son père avait fait son deuil et qu’il refaisait sa vie mais à 12 ans, têtue, elle s’acharnait à prendre cet acte pour une trahison envers sa mère. Pas qu’elle détestait cette femme mais elle ne l’aimait pas non plus. Elle se contentait de faire comme si elle n’existait pas, comme si elle n’était pas là tout simplement. Malgré les demandes, les supplications, les ordres et les menaces de son père elle resta longtemps bornée sur sa position. Il fallait dire que Barbara ne faisait rien pour l’aider. Elle était arrivée chez eux sans savoir que Tom avait une fille. Finalement sans être une marâtre elle se contentait d’adopter la même attitude que la gamine, l’ignorance pure et simple. L’ambiance n’était pas à la fête mais au moins il n’y avait pas de dispute au domicile. La seule chose qu’elle lui accordait c’était que son père était de nouveau là souvent depuis son arrivée. Après plusieurs tentatives infructueuses d’instaurer une certaine entente entre la nouvelle femme de sa vie et sa fille, Tom fini enfin par réussir. Il lui fallu quand même 6 bons mois. Ming Yue fini même par l’appeler maman. Mais le « mum » de Barbara était toujours bien différencié pour elle du « mā » (maman en chinois) qu’elle utilisait pour Lien.

La première fois que son pouvoir s’était manifesté Ming Yue avait complètement paniqué. C’était un de ses repas de famille. Rien ne semblait différent des autres jours et pourtant… Le repas passa, Yue se leva pour aller chercher le dessert. En ouvrant la porte du frigo il y eut un léger bruit. Sous sa main, sur la poignée qu’elle venait juste de lâcher, une fissure d’une dizaine de centimètre c’était formée. Elle pensa juste que le plastique avait fini par vieillir. Elle sortit le gâteau et prit le plat à deux mains. Le temps de refermer la porte du frigo, il y eut un affreux craquement puis une explosion. Le plat de céramique venait de voler en éclat dans ses mains. Par réflexe elle mit les bras devant son visage. Quand elle les retira une seconde plus tard, les bouts de faïence étaient éparpillés dans tous les coins de la cuisine. Les adultes alertés par le bruit étaient arrivés en courant dans la pièce.
« Yue ça va ? »
Elle tremblait. Elle avait sentit cette énergie qui était passée dans ses paumes juste avant l’explosion. Elle l’avait sentit et quelque chose en elle lui criait que ce n’était pas un accident. Qu’elle en était la cause. Elle bafouilla :
« Désolée ! Le…le plat m’a glissé des mains… »
« Ce n’est pas grave. Le gâteau est sauf. » plaisanta son père.
Elle les laissa ramasser tandis qu’elle se précipitait dans sa chambre, fixant ses mains comme des bombes à retardement.
Elle finit par enfiler une vieille paire de gants dans l’espoir de limiter les dégâts mais ça ne marcha pas. Elle tenta diverses techniques jusqu’à ce qu’elle constate la résistant des métaux. Ainsi, elle bricola avec deux plaques de fer et des bandes médicales un « pare-pouvoir » de fortune. Ses parents prirent ça pour une étrange lubie mais elle ne resta pas suffisamment longtemps auprès d’eux pour qu’ils se posent plus de questions.
Une fois la lettre de l’Institut Xavier pour surdoués reçu il ne lui fallu pas longtemps pour persuader son père qu’elle voulais aller dans cet établissement pour la suite de ses études. Elle espère un jour contrôler son pouvoir. Une fois arrivé là-bas on lui offrit, en cadeau de bienvenu, des mitaines dont la paume est renforcée avec du Kevlar, matériau qui a cette magnifique propriété d’amortir les vibrations et de résister aux chocs, et des fils de métaux très souple. Tout à fait idéal pour bloquer son pouvoir et lui éviter de faire exploser les choses par mégarde, tout en conservant la mobilité de ses mains.
Elle n’a toujours pas dit à son père et sa belle-mère qu’elle est mutante.

Note(s): /


Dernière édition par Nitro le Dim 15 Aoû - 19:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/ -t1607.htm
Nitro
Classe 5
Classe 5
avatar

Féminin Nombre de messages : 200
Nom : Ming Yue Rohan mais souvent abrégé à Yue.
Pouvoirs : Faire exploser ce que ses paumes touchent
Particularités Apparentes : Porte des mitaines renforcées au niveau des paumes; un tatouage chinois au bas du dos.
Points : -29
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Dim 15 Aoû - 18:50

Pour ceux qui avaient déjà lu mon ancienne présentation : j’ai fait quelques modifications dont, quelques unes "importantes" à propos du pouvoir. Particulièrement sur le fait de la résistance des tissus qui, tout compte fait, n’était pas du tout cohérente.

Bonne lecture ou relecture pour certain(e)s.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/ -t1607.htm
Vision
Classe 5
Classe 5
avatar

Masculin Nombre de messages : 750
Age : 35
Nom : Alexander Digero
Pouvoirs : Illusion réelle pouvant blessé et meme causer la mort.
Particularités Apparentes : Sexy? ^_~ Le monde savent qui il est du a sa compagnie.
Points : -62
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Lun 16 Aoû - 16:49

Si j'ai bien compris ici, tu touche, sa explose. Aucun contrôle sur ce fait, mais seulement un peu de contrôle sur la force de l'explosion? Ou est-ce que tu es capable de ne pas faire exploser ce que tu touche?. (C'est surtout pour moi je crois.. j'ai mal compris lol)

P.S. Si tu ne te contrôle pas, je plain ton amoureux! xD :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/-t635.htm?highlight=
Nitro
Classe 5
Classe 5
avatar

Féminin Nombre de messages : 200
Nom : Ming Yue Rohan mais souvent abrégé à Yue.
Pouvoirs : Faire exploser ce que ses paumes touchent
Particularités Apparentes : Porte des mitaines renforcées au niveau des paumes; un tatouage chinois au bas du dos.
Points : -29
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Lun 16 Aoû - 17:28

En fait je fais exploser tout ce que je touche à l'exeption des métaux et des êtres vivants (qui sont des cas particuliers). Je n'ai absolument aucun contrôle sur le fait que ça explose, je peux simplement tenter de limiter ou accentuer les dégâts (sur très peu de marge de manoeuvre cependant). Je ne peux en aucun cas bloquer mon pouvoir par ma simple volonté.

PS : Bah ça va tant que je garde les gants XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/ -t1607.htm
Heallya
Classe 3 - Admin
Classe 3 - Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 870
Age : 37
Nom : Cézanne Christopher
Pouvoirs : Crée des médicaments qui aide à guérir/Rouvre les plaits qui n'existaient plus
Particularités Apparentes : Chemise noir, jean, bague
Points : 87
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Lun 16 Aoû - 21:33

J'adore ton histoire. Elle est longue mais sublime. *réfléchit trois seconde* Pas si longue que ça en fait...

Tu as mon approbation. Reste à savoir si les autres sont de mon avis...Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/-t638.htm?highlight=
Vision
Classe 5
Classe 5
avatar

Masculin Nombre de messages : 750
Age : 35
Nom : Alexander Digero
Pouvoirs : Illusion réelle pouvant blessé et meme causer la mort.
Particularités Apparentes : Sexy? ^_~ Le monde savent qui il est du a sa compagnie.
Points : -62
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Mar 17 Aoû - 0:52

Sa va pour moi aussi! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/-t635.htm?highlight=
Nitro
Classe 5
Classe 5
avatar

Féminin Nombre de messages : 200
Nom : Ming Yue Rohan mais souvent abrégé à Yue.
Pouvoirs : Faire exploser ce que ses paumes touchent
Particularités Apparentes : Porte des mitaines renforcées au niveau des paumes; un tatouage chinois au bas du dos.
Points : -29
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Mar 17 Aoû - 7:35

Merci à tous les deux et merci à Heallya pour le compliment. Je suis contente que mon histoire te plaise Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/ -t1607.htm
Nitro
Classe 5
Classe 5
avatar

Féminin Nombre de messages : 200
Nom : Ming Yue Rohan mais souvent abrégé à Yue.
Pouvoirs : Faire exploser ce que ses paumes touchent
Particularités Apparentes : Porte des mitaines renforcées au niveau des paumes; un tatouage chinois au bas du dos.
Points : -29
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Lun 23 Aoû - 8:23

Juste un petit up pour être sûre de pas être oubliée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/ -t1607.htm
Vision
Classe 5
Classe 5
avatar

Masculin Nombre de messages : 750
Age : 35
Nom : Alexander Digero
Pouvoirs : Illusion réelle pouvant blessé et meme causer la mort.
Particularités Apparentes : Sexy? ^_~ Le monde savent qui il est du a sa compagnie.
Points : -62
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Lun 23 Aoû - 14:08

On t'oublie pas Smile
Si jamais aucun administrateur autre que moi et Heallya ne te donne pas son approbation d'ici quelques jours j'en conclurai que tu es accepté de nouveau Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/-t635.htm?highlight=
Nitro
Classe 5
Classe 5
avatar

Féminin Nombre de messages : 200
Nom : Ming Yue Rohan mais souvent abrégé à Yue.
Pouvoirs : Faire exploser ce que ses paumes touchent
Particularités Apparentes : Porte des mitaines renforcées au niveau des paumes; un tatouage chinois au bas du dos.
Points : -29
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Lun 23 Aoû - 17:44

Très bien. Me voilà rassurée. Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f20/ -t1607.htm
Satyr
Classe 2
Classe 2
avatar

Masculin Nombre de messages : 301
Nom : Rufus Lethan
Pouvoirs : Force, rapidité accrue, agilité, robustesse.
Particularités Apparentes : C'est un homme chèvre!
Points : 126
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   Lun 23 Aoû - 22:33

J'accepte aussi. Le problème est donc réglé. Bon jeu Nitro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutant.actifforum.com/-f42/-t447.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ming Yue Rohan alias Nitro   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ming Yue Rohan alias Nitro
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cavalier du Rohan
» [Rohan] 500 pts
» Armée du Rohan pour GDA
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» L'étendard royal du Rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
School For The Gifted :: Avant de Jouer - Information officielle :: Présentations :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: